Rechercher
  • Audrey Kameni

Le B.A.-BA du cancer

Mis à jour : juin 15

Publié le 14/04/2020 - Rédigé par Audrey Kameni


L'équipe Stronger Than Cancer vous propose ce « B.A.-BA » sur le cancer afin de répondre aux questions les plus fréquentes sur ce mot en 6 lettres, en réalité beaucoup plus complexe qu’il n’y parait et qui suscite beaucoup d'interrogations. Et attention, nous ne parlerons pas ici du signe astrologique mais bien de la maladie dont il existe de nombreuses variétés.


QU’EST-CE QU’UN CANCER ?

Et si on commençait par une définition ? Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)[1], le cancer est un terme générique appliqué à un grand groupe de maladies pouvant toucher une partie quelconque de l’organisme. L’une des principales caractéristiques définissant le cancer est l’apparition rapide de cellules anormales dont la croissance s’étend au-delà de leurs limites habituelles et qui peuvent alors envahir des zones voisines de l’organisme et se propager à d’autres organes. Il est fait référence à ce processus sous le terme de « dissémination métastatique ». Les métastases sont la principale cause de décès par cancer.

Si les cellules cancéreuses ne sont pas éliminées, l’évolution de la maladie peut mener plus ou moins rapidement au décès de la personne touchée.

Un cancer peut être dû à des facteurs externes[2] (mode de vie, facteurs environnementaux ou professionnels, infections), ou internes (mutations héréditaires, hormones, dérèglement du système immunitaire, etc.).


COMMENT APPARAIT UN CANCER ?

Maintenant, que nous avons défini ce qu’est un cancer ou plutôt ce que sont les cancers, intéressons-nous à l’apparition de cette maladie.

Un cancer se développe lorsque de nombreux dégâts microscopiques se sont accumulés au sein d’une cellule. Devenue cancéreuse, la cellule va se multiplier de façon incontrôlée. On aura ainsi une prolifération de cellules « contaminées » dites cellules cancéreuses au sein de l’organisme. Cette prolifération conduit à la formation d’une masse nommée tumeur. Il faut un regroupement d'environ 100.000 cellules pour que l'on commence à parler de tumeur. La tumeur va envahir l’organe d’origine dans lequel elle est née, altérant son fonctionnement.

TOUTES LES TUMEURS SONT-ELLES CANCEREUSES ?

Une tumeur est une masse de cellules qui peuvent être cancéreuses ou non. On parle respectivement de tumeurs malignes (cancéreuses) ou bénignes (non cancéreuses).

Les tumeurs malignes sont des amas de cellules cancéreuses qui se constituent petit à petit dans un organe donné. La tumeur peut grandir et entrainer une altération de la fonction de l’organe. En grandissant elle peut aussi envahir les tissus voisins. Elle doit souvent être traitées le plus rapidement possible.

Les tumeurs bénignes quant à elles n’altèrent pas les fonctions des organes touchés mais peuvent atteindre un certain volume et exercer une pression sur des organes ou des tissus sains. Elles sont considérées comme non dangereuses mais devront être suivies « de près ».


COMMENT SE DÉVELOPPE UN CANCER ?

Au fil de leurs multiplications successives, certaines cellules cancéreuses peuvent acquérir la capacité de s’échapper de leur tissu d’origine. En se diffusant dans l’organisme (via les vaisseaux sanguins ou lymphatiques[3]), elles peuvent coloniser d’autres organes et y fonder alors des tumeurs secondaires, appelées métastases.



Mais où qu’il soit situé, un cancer est toujours déterminé par son tissu d’origine. Par exemple, un cancer de la prostate qui a envoyé des métastases dans les os ne se transforme pas en cancer de l’os. Un « vrai » cancer osseux se développe au départ des cellules de l’os et il s’agit d’une maladie complètement différente.


QUELS SONT LES TYPES DE CANCERS LES PLUS FRÉQUENTS ?

Selon l’OMS[4], les cinq types de cancer les plus fréquents dans le monde, tous sexes confondus sont les suivants :

· Le cancer du poumon

· Le cancer du sein

· Le cancer colorectal

· Le cancer de la prostate

· Le cancer de l’estomac

Les 3 premiers cancers figurent également parmi les 5 cancers les plus meurtrier (premier, cinquième et deuxième, respectivement). « Pris ensemble, ces trois types de cancer sont responsables d’un tiers de l’incidence du cancer et de la mortalité dans le monde ».


QUELS SONT LES DIFFÉRENTS STADES D’UN CANCER ?


Une description reposant sur l'étendue et le volume de la tumeur est parfois utilisée. Elle distingue quatre stades (degrés d'extension) d'un cancer :

· Stade 1 : la tumeur est unique et de petite taille.

· Stade 2 : la tumeur est plus volumineuse.

· Stade 3 : la tumeur envahit les ganglions lymphatiques ou les tissus avoisinants.

·Stade 4 : des métastases sont présentes dans d'autres organes à distance de la tumeur d'origine.

Pour, les cancers des cellules du sang comme les leucémies, il n'existe pas de tumeur puisque les cellules sanguines se déplacent librement dans l’organisme, mais dans ce cas les cellules cancéreuses n'assurent plus les fonctions clés des cellules sanguines habituelles.


QUELS SONT LES SYMPTOMES D’UN CANCER ?

Suivant le type du cancer, la personne malade peut être alarmée par de multiples symptômes[5] :

· Apparition d’une petite « boule » anormale qui grossit progressivement

· Ganglion anormalement gros

· Modification progressive de la voix

· Troubles du transit et présence de sang dans les selles

· Perte inexpliquée de poids

QUELS SONT LES STRATÉGIES DE PRÉVENTION ?

La prévention consiste à éviter l'apparition, le développement ou l'aggravation de maladies ; on distingue :

· La prévention primaire qui agit en amont de la maladie, elle repose sur une action sur les facteurs cancérigènes (ex : tabac) pour éviter l'apparition des lésions.

· La prévention secondaire qui agit à un stade précoce de son évolution. Il s’agit ici des stratégies de dépistages qu’on peut mettre en place.

Il y a d’abord le dépistage des lésions précancéreuses, qui lorsqu'il est possible, permet de les retirer avant qu'elles ne dégénèrent en cancer. C'est ce que permet, par exemple, le frottis cervicovaginal (dépistage du cancer du col de l'utérus).

Il y a ensuite, le dépistage qui permet de détecter des petites tumeurs avant l'apparition de symptômes grâce à des examens tels que la mammographie (dépistage du cancer du sein).

· La prévention tertiaire qui agit sur les complications et les risques de récidive. Elle passe par la prise en charge thérapeutique et le suivi des lésions cancéreuses.


COMMENT CONFIRMER LE DIAGNOSTIC ?

Après avoir localisé par imagerie le cancer, il est indispensable de faire une biopsie. Une biopsie consiste à prélever un échantillon de tissus suspect afin de l’analyser au microscope. Cet examen est presque toujours nécessaire pour établir un diagnostic de cancer : c’est le seul moyen de savoir si une anomalie est bénigne ou maligne et, le cas échéant, de connaître le type de cancer auquel on est confronté. Ces informations sont essentielles au choix de la stratégie thérapeutique à mettre en place.

La prise en charge de la personne malade atteint de cancer sera généralement assurée par une équipe pluridisciplinaire associant le chirurgien, le radiothérapeute et le médecin cancérologue.


QUELS SONT LES TRAITEMENTS ?

Un cancer peut être soigné par un ou une combinaison de plusieurs traitements, parmi les suivants :

· Chirurgie

· Radiothérapie[6]

· Chimiothérapie[7]

· Hormonothérapie[8]

· Immunothérapie[9] ou traitement ciblé[10]

Le dépistage précoce pour certains cancers est un élément très important. En effet, plus le cancer est détecté rapidement, mieux il sera combattu et soigné.

Annotations :

[1] L'Organisation mondiale de la santé est une agence spécialisée de l'Organisation des Nations unies pour la santé publique créée en 1948. Selon sa constitution, l'OMS a pour objectif d'amener tous les peuples des États membres et partenaires au niveau de santé le plus élevé possible, la santé étant définie dans ce même document comme un « état de complet bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ».

[2] Souvent, plusieurs dizaines d’années séparent l’exposition à des facteurs externes et le déclenchement de la maladie. [3] Les vaisseaux lymphatiques sont des vaisseaux organisés en un système de canaux très plats et sinueux, relayés régulièrement par des ganglions. Ils transportent la lymphe. Le système des lymphatiques suit un trajet parallèle au système veineux dont il constitue une sorte d'itinéraire bis pour un bon nombre de substances qui ne passent pas par voie sanguine.

[4] OMS (2018), centre international de recherche sur le cancer. Dernières données mondiales sur le cancer. [5] Attention : cette liste n’est pas exhaustive et ne s’apparente pas à tous les types de cancers.

[6] La radiothérapie consiste à exposer le patient à des rayonnements ionisants (radioactifs) qui vont détruire les cellules cancéreuses. [7] La chimiothérapie est un traitement consistant à administrer des médicaments qui tuent les cellules cancéreuses ou qui limitent leur croissance. [8] L’hormonothérapie consiste à agir sur certaines hormones qui stimulent les cellules cancéreuses. [9] L’immunothérapie est un traitement qui vise à « mobiliser » les défenses immunitaires du patient contre sa maladie. [10] Le traitement ciblé a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques. On l’administre pour : ralentir la croissance du cancer, détruire les cellules cancéreuses, soulager les symptômes causés par le cancer. Sources :

Fondation Arc pour la Recherche sur le cancer https://www.fondation-arc.org/cancer/quest-ce-quun-cancer

Fil Santé Jeunes https://www.filsantejeunes.com/le-cancer-16846

La Ligue contre le cancer https://www.ligue-cancer.net/article/26088_quest-ce-que-le-cancer

Le Figaro Santé https://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/cancer-presentation-generale/comment-apparait-cancer

Fondation contre le cancer https://www.cancer.be/le-cancer

La Haute Autorité de Santé (HAS) https://www.has-sante.fr/

Organisation Mondiale de la Santé https://www.who.int/fr