Rechercher
  • Catherine Jidjouc Kamdem

DON DE SANG, DON DE VIE

Publié le 15/06/2020 - Rédigé par Catherine Jidjouc Kamdem


Avez-vous déjà entendu parler d'une ressource à la portée de tous, gratuite et renouvelable qui permet de sauver des vies ? Non ? Et pourtant, cette ressource nous l'avons tous en nous; il s'agit de notre sang.

Le 14 juin, c’est la Journée Mondiale du Donneur de Sang. Cette journée internationale est organisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) depuis 2004 [1]. Elle vise à sensibiliser la population à l’importance du don de sang pour la santé de tous et à remercier les donneurs pour ce geste salvateur.

A l'occasion de cet événement, revenons sur ce geste indispensable et irremplaçable pour la survie de millions de personnes.

Le saviez-vous ?

Une personne qui donne son sang régulièrement peut sauver environ 1 000 vies au cours de son existence. Mais l’Australien James Harrison a réussi à en sauver 2 millions grâce à son sang d’un type très rare qui contenait des niveaux élevés d’un anticorps spécifique utilisé pour soigner les cas de maladie hémolytique du nouveau-né [2].


LE SANG, QU’EST-CE QUE C’EST ?


Tout d’abord, savez-vous qu’est-ce que le sang ? J’entends vos pensées « le sang, c’est le sang quoi ». On sait tous que le sang est vital mais, avoir une idée de sa composition et de ses actions nous aidera à comprendre à quel point il est nécessaire au fonctionnement de notre corps.


Le sang est composé de plusieurs cellules sanguines [3, 4] :

  • Les globules rouges qui servent au transport de l’oxygène vers les différents tissus de l’organisme ;

  • Les globules blancs qui servent à la défense de l’organisme contre les infections ;

  • Les plaquettes qui servent à la coagulation et à la cicatrisation des tissues ;

  • Le plasma qui est le liquide qui transporte ces différentes cellules sanguines.


Vous l’aurez-compris, le sang est essentiel et pour l’instant, rien ne peut le remplacer.

Ces différents produits sanguins peuvent être exploités de manière indépendante ou non selon les besoins. L'appellation "don de sang" regroupe à vrai dire trois types de don : le don de sang total, le don de plasma et le don de plaquette [5]. C’est pourquoi on dit qu’un don de sang peut sauver jusque 3 vies.

Le saviez-vous ? [4]

> En moyenne, 5 litres de sang circulent dans le corps humain adulte.

> Le sang parcourt près de 100 000km par jour à travers le réseau de vaisseaux.

> Le réseau des vaisseaux sanguins s’étend sur 200km.

LES CONDITIONS DU DON DE SANG


Le don de sang est un processus par lequel un donneur est volontaire pour se voir prélever du sang qui sera conservé avant de bénéficier à une personne malade lors d'une transfusion sanguine [6]. C’est un acte convivial, altruiste et généreux.

Vous pouvez donner votre sang si vous [7] :

  1. Êtes en bonne santé ;

  2. Êtes âgée de minimum 18 ans ;

  3. Pesez au moins 50 kg ;

  4. Ne présentez pas de risque de transmettre des maladies infectieuses.

En respectant la limite de 4 dons par an maximum et un délai de 2 mois minimum entre 2 dons.


Notons toute de même qu’il existe toute une série de contre-indications qui pourraient vous écarter temporairement voire définitivement du don de sang. Vous en serez-plus informés en vous rapprochant des hôpitaux et centres de vos régions.


Le saviez-vous ?

> On prélève environ 450mL de sang au cours d’un don de sang [8].

> Donner son sang pourrait réduire le risque de développer certains cancers. En effet, le don contribue à réduire les réserves de fer et réduit ainsi la quantité de dommages causés par les radicaux libres dans le corps [2].

LES SITUATIONS QUI NECESSITENT UNE TRANSFUSION

  • Les femmes souffrant d’hémorragies associées à la grossesse et à l’accouchement ;

  • Les enfants souffrant d’anémie sévère due au paludisme ou à la malnutrition ;

  • Les patients souffrant de troubles du sang tel que la drépanocytose ou de la moelle osseuse, de troubles héréditaires de l’hémoglobine et d’affections entraînant une déficience immunitaire ;

  • Les victimes de traumatismes, de situations d’urgence, de catastrophes et d’accidents;

  • Ainsi que les patients subissant des interventions médicales et chirurgicales de pointe.

[10]




Toutes ces personnes dont les ressources sanguines sont insuffisantes doivent recevoir une transfusion. Comme vous pouvez le constaté, ce ne sont pas des situations rares, ce sont même des situations très fréquentes. Vous pourriez, vous également nécessiter une transfusion à l’avenir, c’est pourquoi il est indispensable de donner son sang régulièrement.

Le saviez-vous ?

> Environ 830 femmes meurent chaque jour dans le monde du fait de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement. La majeure partie de ces décès se sont produits dans des pays à revenu faible et la plupart auraient pu être évités [11]. L’une des raisons les plus fréquentes étant le manque de sang pour une transfusion [12].


LA LUTTE CONTRE LE CANCER


Le don de sang s’inscrit également dans la lutte contre le cancer. En effet, une personne atteinte de cancer peut avoir besoin d’une transfusion sanguine pour différentes raisons :

Les cancers qui affectent la moelle osseuse, comme la leucémie, peuvent nuire à la production et à la maturation des cellules sanguines. D’autres cancers, comme les cancers du tube digestif, peuvent causer des saignements susceptibles de provoquer une diminution de la quantité de sang. Les cancers qui affectent les organes qui participent au maintien des cellules sanguines, comme le rein et la rate, peuvent aussi modifier le nombre de cellules sanguines.


De plus, les traitements du cancer peuvent aussi impacter la quantité et la qualité du sang. De nombreux agents chimiothérapeutiques et la radiothérapie peuvent affecter les cellules qui fabriquent le sang dans la moelle osseuse.


Le don de sang nous permet donc d’être stronger than cancer.


Le saviez-vous ?

> Une personne traitée par chimiothérapie doit souvent être transfusée plusieurs fois par semaine [8].


LA SITUATION MONDIALE


Bien que les besoins de sang et de produits sanguins soient universels, on observe des différences marquées entre les pays à revenus faibles et élevés.


Selon l’OMS, près de 112,5 millions dons de sang sont collectés chaque année dans le monde. Mais notons que près de 50% sont dans des pays à revenus élevés où vit 19% de la population mondiale. La fréquence moyenne des dons de sang est de 9 fois plus élevée dans les pays à revenu élevé que dans les pays à revenu faible [14].


Mais ce n’est pas tout ! Dans ces pays, les services de transfusion sont confrontés à la difficulté d’arriver à mettre à disposition du sang et de produits sanguins, tout en garantissant leur qualité et leur innocuité.


En effet, pour assurer sa qualité, le sang donné doit être soumis à une batterie de tests de dépistage pour par le VIH, les virus des hépatites et d’autres infections à transmission transfusionnelle. Dans les pays à revenu élevé, les procédures de qualité de base sont appliquées pour le contrôle de 99,6% des dons de sang. Ce chiffre chute à 66% dans les pays à revenu faible [14].


Le saviez-vous ?

> Dans 71 pays, plus de 50% de l’approvisionnement en sang dépendent encore de dons de compensation/pour un membre de la famille et de dons rémunérés [14].


LA SITUATION AU CAMEROUN


Au Cameroun, les besoins en transfusion sanguine sont estimés à environ 400 000 poches de sang par an. Malheureusement, le Centre National de Transfusion Sanguine du Cameroun (CNTS) ne prélève que 91 000 dons de sang environ par an. Ainsi, plus de 300 000 transfusions sanguines ne sont pas réalisées par manque de sang. [15]

Le don du sang au Cameroun se fait sur la base du volontariat. Mais le pays a également recours aux dons de compensation. Lorsqu’un patient nécessite une transfusion sanguine, il doit payer une somme d'argent par unité de sang, mais également amener 2 donneurs.


Le saviez-vous ?

> En 2015, une jeune Camerounaise de 18 ans a développé Infiuss, une plateforme une numérique de chaîne d'approvisionnement qui permet aux hôpitaux d'accéder au sang prêt à l'emploi [16].


CONCLUSION


Ensemble, nous avons vu qu’est-ce qu’était le sang, pourquoi il était indispensable et surtout la situation de pénurie à laquelle fait face le monde et plus particulièrement l’Afrique. Où que vous soyez, il est donc primordial de faire un pas vers autrui et de réaliser ce geste salvateur ; parce que un don de sang, c’est un don de vie.

L’OMS estime qu’il suffit que 1% de la population donne son sang pour couvrir les besoins d’un pays [17]. Ce 1%, c’est vous !



[8]



Sources :


[1] https://www.who.int/worldblooddonorday/about/fr/

[2] https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/5-choses-que-vous-ne-saviez-pas-sur-le-don-du-sang-171552

[3] https://sante.lefigaro.fr/sante/traitement/don-sang/sang-quest-ce-que-cest

[4] https://dondesang.efs.sante.fr/comprendre-quest-ce-que-le-sang/le-sang-et-ses-composants

[5] https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=le-don-du-sang

[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/Don_de_sang

[7] https://www.donneurdesang.be/fr/FAQ/faq-don-de-sang#:~:text=Quelle%20est%20la%20fr%C3%A9quence%20des,don%20est%20de%202%20semaines.

[8] https://www.donneurdesang.be/brochures/brochure-guide-du-donneur-fr.pdf

[9] https://www.who.int/fr/news-room/campaigns/world-blood-donor-day/2019/key-messages

[10] https://sante.lefigaro.fr/sante/traitement/don-sang/quoi-sert-don-sang

[11] https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/maternal-mortality

[12] https://www.em-consulte.com/en/article/114376

[13] https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/diagnosis-and-treatment/tests-and-procedures/blood-transfusion/?region=qc

[14] https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/blood-safety-and-availability#:~:text=Le%20nombre%20moyen%20annuel%20de,%C3%A0%20revenu%20faible%20ou%20%C3%A9lev%C3%A9.

[15] https://www.toutsurlatransfusion.com/actualite-transfusion-et-don-du-sang/situation-inquietante-du-don-de-sang-au-cameroun.php

[16] https://infiuss.org/

[17] https://www.who.int/mediacentre/news/releases/2010/blood_donor_day_20100613/fr/