Rechercher
  • L'équipe STC

CANCER ET CORONAVIRUS

Publié le 09/08/2020 - Rédigé par Arthur Stephan Mbadjoun


Les patients atteints de cancer sont généralement plus fragiles devant les infections virales comme le COVID-19.


Le risque de complications respiratoires et d'hospitalisation est 4 à 5 fois plus important que celui de la population générale. Certaines complications respiratoires peuvent contribuer à mettre en jeu le pronostic vital du malade, en plus du risque associé au cancer.


En effet, le développement du virus s'intensifie dans un contexte de chirurgie récente ou lorsque le patient a reçu une chimiothérapie dans les semaines qui précèdent.


Cette exposition particulière aux virus justifie que les patients atteints de cancer et infectés par le COVID-19 fassent l’objet de précautions spécifiques dont leur admission dans des services spécifiques, en isolement des autres malades.


De même, l'infection par le COVID-19, peut expliquer une suspension temporaire du traitement suivi par le patient dans le cadre de son cancer.

Covid-19 : des symptômes différents en cas de cancer ?

Selon les professionnels, les principaux symptômes du COVID-19 en cas de cancer sont les mêmes que ceux de la population générale, à savoir notamment (à titre non exclusif) : fièvre ou sensation de fièvre, fatigue anormale, difficultés pour respirer (essoufflement), toux.


Toutefois, les défenses immunitaires des malades étant affaiblies par les effets du cancer et de certains traitements dont la chimiothérapie, il n'est pas rare que ces symptômes soient moins faciles à détecter, ou à isoler, chez un patient atteint de cancer.



Un risque de décès plus important chez les patients atteints de cancer ?

Parmi certaines études publiées, celle de l'American Society of Clinical Onclogy (ASCO) menée dès le mois d'avril 2020 a proposé une première estimation des effets du Covid-19 chez les patients atteints de cancer ainsi que chez ceux en rémission. 


Le recensement des données relatives au suivi médical de près de 1000 patients, a démonté que parmi les 525 patients testés positifs au Covid-19, 40% étaient atteints d'un cancer.


Parmi eux, 43% avaient un cancer actif, 39% étaient sous traitement et 45% en rémission.


Parmi les cancers les plus concernés par l'infection au Covid-19 chez ces patient, les chercheurs ont recensé : 21% de cancer du sein, 16% de la prostate, 12% de cancer du côlon, 11% de lymphomes et 10% de cancer thoracique (poumon, médiastin, plèvre).


13% (121 patients) sont morts du Covid-19 dans les 30 jours qui ont suivi le dépistage du virus.


Ainsi, selon ces résultats préliminaires et provisoires, les chercheurs ont estimé que les patients souffrant d'un cancer actif et contaminé par le Covid-19 avaient un risque de décès 5,2 fois plus élevé que les patients en rémission ou ceux sans cancer.

Patients atteints de cancer : comment se protéger contre le Covid-19



Afin de se protéger au mieux, les spécialistes soulignent la nécessité de pratiquer les gestes barrières, plus importants que jamais pour les patients atteints de cancers :

  • Privilégier l'utilisation de mouchoirs à usage unique ;

  • Se laver régulier des mains (toutes les heures) ;

  • Tousser ou éternuer dans son coude ;

  • Saluer sans se serrer la main, ne pas embrasser ;

  • Eviter tout rassemblement de personnes.

Pour les proches d’un patient atteint de cancer, il est également conseillé de porter un masque chirurgical et éviter dans la mesure de possible, tout contact avec ce dernier en cas de symptômes, éventuellement s’exclure de l’entourage du patient.

Que se passe-t-il si un patient atteint de cancer contracte le COVID-19 ?

Dans l'hypothèse d'une infection par coronavirus chez un patient atteint de cancer, le traitement pour pneumonie bactérienne prend le pas sur la maladie oncologique (comme c’est le cas pour toute autre maladie aigüe). Le risque lié au Covid-19 est un élément supplémentaire parmi les nombreux autres qui font déjà partie de l’évaluation classique effectuée par le médecin entre les risques et les avantages auxquels s'exposent le patient.


Seul son diagnostic peut conduire à une interruption du traitements contre le cancer au profit de celui lié par le Covid-19, qu'il conviendra là encore d'adapter.

Quelles recommandations pour les personnes qui s’occupent des patients atteints du COVID-19 ?



Il est recommandé au personnel soignant en charge de patients atteints de cancer de veiller à éviter tout contact entre ces derniers et des sujets présentant des symptômes comme la fièvre et la toux, et qui pourraient être de potentiels cas de Covid-19.

Ce principe est par ailleurs valable indépendamment du coronavirus car il s’agit avant tout d’une règle de bonne pratique à l'égard de toutes les formes d’infection. C'est pourquoi, il est souvent recommandé aux personnes vivant en contact avec un patient atteint de cancer, en plus de garder ses distances en cas de symptômes d'infection respiratoire, de penser à se faire vacciner contre la grippe. Le but est avant tout de ne pas risquer contaminé le malade de cancer, surtout si celui-ci pour des raisons cliniques ne peut pas être vacciné, et de faciliter le diagnostic d’une infection possible de coronavirus, qui pourrait autrement être confondue avec une grippe.


Sources :

https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Coronavirus-COVID-19/Les-reponses-a-vos-questions/Pendant-le-confinement

https://www.doctissimo.fr/sante/epidemie/coronavirus-chinois/covid-19-cancer-recommandations-risque-traitements-depistage

https://sante.fr/coronavirus-covid-19-et-cancer-questions-et-reponses

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/32220-Covid-19-cancer-sein-chimiotherapie-augmente-davantage-risque-la-maladie

https://www.fondation-arc.org/actualites/2020/covid-19-et-cancer-quelles-informations-retenir-aujourdhui

https://www.oncopaca.org/fr/page/cancer-covid-avis-recommandations